La cybersécurité encore vue comme facultative par les entreprises


Seulement 29% des entreprises perçoivent la cybersécurité comme un enjeu prioritaire. Pour le cabinet PWC, seuls 32% des collaborateurs et des dirigeants estimeraient comme « important » le risque d’une cyberattaque dans leur entreprise. Par ailleurs, on constate que ce taux augmente à mesure que la taille de la structure augmente. Et quand on demande aux entrepreneurs s’ils se considèrent capables de gérer une attaque cybernétique, seul 20% affirment pouvoir lutter efficacement. Pour Rami Feghali, associé chez le cabinet PWC, il existe un vrai déni chez les entrepreneurs quant au risque d’une cyberattaque. Et lorsqu’ils en prennent conscience, il est déjà trop tard.

 

Malgré ce constat plutôt inquiétant, 3 entreprises sur quatre déclarent avoir pris au moins l’une des mesures suivantes pour faire face au risque de cyberattaque : investir dans des outils et solutions digitales permettant d’assurer un haut niveau de sécurité contre les cyberattaques, recruter une ou plusieurs personnes dédiées à la cybersécurité, élaborer une stratégie de défense ou encore prendre une assurance couvrant le risque de cyberattaques et ses dommages. Cependant, seulement 18% ont pris toutes ces mesures qui seraient, pour le cabinet PWC, les piliers d’une défense efficace.

 

 

Envisager de recruter une personne spécialement dédiée à la cybersécurité n’est pas à l’ordre du jour, les entreprises préférant réagir et recruter les services d’une entreprises en cas d’attaque plutôt que d’anticiper… Une façon de voir les choses manquant peut-être de vision à moyen terme compte tenu du progrès technologique galopant et des potentielles menaces émanant des cerveaux malintentionnés des hackers.

 

Predetec vous invite à lire ci-dessous l'étude du cabinet PWC pour en savoir plus sur les entreprises face aux enjeux de la cybersécurité.

Écrire commentaire

Commentaires: 0