Les dispositifs de sécurité les plus efficaces

À travers une étude, L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) nous éclaire sur l'efficacité, ou non, des systèmes de sécurité des ménages. Ce qui en ressort, c’est la confiance que l’on place dans les dispositifs de vidéosurveillance. En effet, les caméras bien visibles se révèlent êtrele dispositif le plus protecteur. Alarmes et digicodes ont un effet plus limité, sauf s'ils sont combinés avec l'installation d'une porte blindée. Alarmes, portes blindées ou digicodes ne dissuadent pas les cambrioleurs dans le choix de leurs cibles, mais restent efficaces face à l’ « amateurisme » des cambrioleurs lorsqu'ils veulent entrer par effraction, selon cette étude.

La zone d’habitation est décisive dans le ciblage

 

"Lors du choix de la cible par le cambrioleur, ce sont les facteurs relatifs à l'environnement du logement qui seront les plus déterminants", écrivent les auteurs. "Un environnement dégradé, des actes de vandalisme et de cambriolages sont des facteurs de risques supplémentaires", augmentant "de trois fois le risque d'être victime". A l’inverse, vivre dans une commune rurale diminue de près de 50 % le risque d'être visé par un auteur, par rapport à un logement situé en banlieue.  

L’échec d’un cambriolage sur deux

Dans quasiment un cas sur deux, le cambrioleur échoue à la deuxième étape: il n'a pas pu entrer dans le logement. Mais une fois dans le logement, un cambrioleur a plus de 8 chances sur 10 de "réussir" son cambriolage. "L'entrée dans le logement apparaît donc comme l'étape décisive d'un cambriolage", insistent les experts.  A ce titre, les dispositifs de sécurité peuvent avoir un impact réel, essentiellement s'ils sont en combinaison les uns avec les autres. Un dispositif complet digicode, alarme et porte blindée réduit de 81% le risque d'intrusion dans un appartement et de 67 % dans une maison (-30% de risque d'entrée dans une maison et -47% dans un appartement pour une alarme seule.)  

Les caméras et les chiens, des atouts

 

Les caméras se révèlent être les plus protectrices et réduisent le risque de 22% contre seulement 15% pour les digicodes et 7% pour les portes blindées. La présence d'un gardien a également un effet dissuasif sur le ciblage du logement (30%). "Une fois que l'auteur a réussi à entrer dans le logement, seule la présence d'un occupant et, dans certains cas, d'une alarme, a un effet protecteur contre le vol", souligne l'étude. De même, la possession d'un chien a un effet protecteur sur l'entrée dans le logement et en réduit d'un quart la probabilité. 

 

Des auteurs majoritairement amateurs

 

Enfin, insiste l'un des auteurs de l'étude, Vincent Delbecque, l'étude montre que les cambrioleurs "ne sont pas préparés" et plutôt "des amateurs", bien loin des "organisations mafieuses" parfois décrites dans les cambriolages en série. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0