Expoprotection 2018 : on y était !


La présence de notre entreprise dans les salons, chaque année, se révèle être instructive et déterminante à plusieurs égards. Nous avons interrogé Thierry Raynard, notre directeur général, pour évoquer l'importance de ces visites annuelles.

 

 

 

- Quelle est l’importance, pour un professionnel de la sécurité électronique, de se rendre sur un salon ? 

Que ce soit au salon APS (le salon pour les professionnels de la sûreté et sécurité) ou à l'Expoprotection plus récemment (ndlr .du 6 au 8 novembre 2018), ces rendez-vous sont indispensables pour rencontrer nos fournisseurs et effectuer une veille technologie sur les nouveaux produits qui peuvent intéresser nos clients.

 

-  Que recherchez-vous lorsque vous vous rendez à un salon professionnel? 

Notre métier évolue au grès des innovations technologiques et, en tant qu'installateurs de solutions de sécurité électronique, nous devons prendre connaissance des produits que l'on va proposer à nos clients et ceux qui peuvent bouleverser notre marché. Chaque année, nous constatons à quel point les nouvelles technologies sont de plus en plus fines, précises et répondent à ces sujets que nous traitons régulièrement dans notre blog (l'intelligence artificielle, la reconnaissance faciale, les drones...). Cela répond à notre exigence de suivre ce qui se passe, le salon est une sorte d'élément de veille professionnelle intense et concentré sur une journée ou deux.

  

- Justement, avez-vous pu constater de nettes évolutions concernant la sécurité électronique? 

Les fournisseurs innovent en permanence pour se démarquer de la concurrence. Par exemple, le générateur Protect qui crache une fumée qui reste visible aux rayons trois semaines pour aider à retracer le parcours des malfrats ou les caméras de vidéosurveillance à détection thermique qui sont de plus en plus performantes. On voit aussi de plus en plus de développement autour du drone de surveillance bien qu'il y ait, et à juste titre, de nombreux garde-fous autour de son utilisation. 

 

- Quels sont les enjeux d’avenir sur le secteur de la sécurité électronique? 

Les enjeux sont d'améliorer les dispositifs afin de retrouver les malfrats au plus vite, voir si possible d'éviter l'effraction. La technologie a encore de fortes marges de progression. Par exemple, la reconnaissance faciale améliorée en vidéo, la traçabilité et le couplage de l'ensemble des dispositifs vidéo intrusion pour plus d'efficacité.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0