Irricam, un système de surveillance au service des agriculteurs


Irricam vient de la « contraction entre irrigation et caméra ». Comme l’expliquent les agriculteurs Julien Doussineau et Xavier et Rémy Chabannes, l’idée serait de commercialiser un outil d'aide au travail des irrigants : une caméra autonome pour surveiller leur irrigation à distance, de jour comme de nuit.

 

900 € économisés en soixante jours

 

« Les agriculteurs sont pragmatiques. J'ai voulu optimiser le temps de surveillance de mes enrouleurs qui est souvent improductif mais je n'ai trouvé aucune solution dans le commerce. Elle n'était pourtant pas compliquée à trouver », témoigne Julien Doussineau, initiateur et utilisateur de Irricam depuis six mois à Boisville-la-Saint-Père. 

 

« J'ai installé une caméra sur mon enrouleur d'irrigation. Je peux vérifier l'enroulement et l'aspersion à distance, quand je veux, sur mon mobile. J'ai l'image et le son en temps réel, explique-t-il. Je perds moins de temps en déplacements et j'ai économisé 900 € en soixante jours. »

 

Amorti sur un an

 

Irricam est « très simple à utiliser. Il suffit d'avoir un smartphone et de télécharger une application sur IOS ou Android. La caméra, proposée en noir ou en blanc, doit, ensuite, être paramétrée. Ce n'est pas qu'une simple caméra de surveillance. »

 

Le coût total de l'équipement, avec la pose et une garantie d'un an, s'élève à 950 € : « Irricam n'est pas un gadget. C'est un véritable outil de travail qui peut être amorti sur un an. La caméra est facilement démontable et peut donc être utilisée le reste de l'année pour surveiller, par exemple, un silo de stockage de céréales, une cour de ferme, un hangar ou encore un troupeau. »

 

D'autres idées de projet à développer

 

Julien Doussineau et Xavier et Rémy Chabannes ont investi près de 15.000 euros dans cette première solution de surveillance autonome, connectée à un mobile : « On a tout fait de A à Z. On a le produit et, les tests étant concluants, on va maintenant le commercialiser. Les partenaires du campus vont nous y aider. »

 

Ces trois jeunes agriculteurs ne souhaitent pas se limiter à l'irrigation : « Nous avons des idées pour d'autres projets et nous allons pouvoir les développer dans le Village. » Ils comptent prochainement créer leur société, Agrisolution, qui sera basée à Marboué. « Le bassin local comptera une nouvelle entreprise ! »

 

 

Plus d’infos sur http://irricam.fr

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0