Les pompiers vont s'équiper de caméras de vidéosurveillance

 

Une expérimentation sur l'usage de caméras individuelles par les sapeurs-pompiers lors de leurs interventions a été lancée le mois dernier à la suite d'un décret paru le 18 juillet 2019. Cette décision a été prise suite à la colère des pompiers lyonnais fin 2017 après plusieurs agressions.

 

271 agressions ont été recensées en 2017 en Auvergne-Rhône-Alpes, 225 ont fait l'objet d'une plainte. Avec 114 jours d'arrêts de travail relevés et 37 véhicules endommagés, la  région se place en troisième position. Sur le territoire national, il y a eu 2813 pompiers agressés en 2017 alors qu'ils étaient 899 en 2008. Et l'augmentation du nombre d'agression est exponentiel depuis 2012.

 

Après une nécessaire formation des professionnels du feu, le SDMIS 69 (service départemental et métropolitain d'incendie et de secours du Rhône) mettra ses caméras portatives en service à partir de la mi-octobre. Pour un coût total de 25 000 euros, l'expérimentation touchera cinq casernes de ville pour un total d'une vingtaine de caméras. Le coût de ce dispositif intègre également l'hébergement sécurisé des données sur un serveur dédié.

 

L'expérimentation se fera jusqu'au 5 février 2022 prochain, il sera alors temps de faire une analyse claire de cette mesure qui vient répondre à de multiples agressions notamment celle de Venissieux où une équipe de pompiers s'est fait prendre au coeur d'un guet-apens.


Écrire commentaire

Commentaires: 0