La sécurité électronique comme condition au développement du véhicule autonome

 

Depuis 2014, Vedecom (Institut français de recherche partenariale publique-privée et de formation dédié à la mobilité individuelle décarbonée et durable) agit comme un véritable innovateur et vise la mise en œuvre des indispensables ruptures technologiques qui feront décoller le marché des véhicules hybrides et électriques.

 

 

La maîtrise de la sécurité électronique sera la condition sine qua non du développement des véhicules autonomes. C’est dans ce contexte que le spécialiste européen de la mobilité Vedecom Tech et la société de sécurité automobile israélienne Karamba Security ont annoncé une alliance dans le développement de véhicules entièrement autonomes. Ces derniers seront déployés à titre expérimental dans certaines villes européennes en 2018, notamment en France, en Allemagne, en Italie, au Portugal et au Pays-Bas. 

 

Karamba aura en charge l'élaboration de systèmes visant à protéger ces véhicules contre d'éventuelles attaques informatiques lors de communications externes ou par le biais de l'électronique embarquée. 

 

 

"Ce sera la première production de véhicules sécurisés contre des cyberattaques et disponibles à l'achat", ont déclaré les deux groupes dans un communiqué. Vedecom Tech est l'entité commerciale de Vedecom Public Foundation, un institut dédié à la promotion du véhicule autonome et à la mobilité ayant notamment pour membres Renault, Peugeot et l'équipementier Valeo. Les premiers véhicules, déployés initialement à Versailles, fonctionneront sur une "courte distance" d'environ 7 km sur des voies spécialement aménagées pour transporter des touristes. 


Écrire commentaire

Commentaires: 0