Les serrures autonomes : de quoi parle-t-on?

Les serrures autonomes commencent à apparaitre sur le marché de la sécurité et le segment du contrôle d'accès. Predetec fait le point.

 

On définit la serrure autonome comme une serrure sans câblage qui peut fonctionner sans réseau comme une simple serrure mécanique, mais qui peut mémoriser des informations de traçabilité des accès. Une serrure qui peut s’avérer idéale pour les sites isolés ou certains locaux à accès réservés. Il reste néanmoins à répondre à certaines questions comme l’alimentation énergétique de la serrure pour son fonctionnement, la lecture des droits et la mise à jour de ces mêmes droits. Aujourd’hui, l’alimentation peut se faire grâce a une batterie placé dans le cylindre, dans la clé ou comme dans le système Iloq sans pile.

 

Qu’est-ce que le système Iloq ?

 

Il fonctionne sans pile et sans câble. En introduisant la clé dans la serrure, l’énergie est générée pour lire l’identifiant de la clé et déverrouiller le cylindre. L’utilisateur n’a plus qu’à tourner la clé et à ouvrir comme une clé normale. 

 

Une expérience d’un utilisateur satisfait 

 

Peu développée encore, la serrure autonome fait pourtant les beaux jours de la clinique Charcot à Lyon (69). Lors de l’extension de ses locaux, le souhait de mettre à niveau le système de pointage du personnel a été émis. Depuis cette installation, la clinique y a gagné en simplicité et en gestion des droits des utilisateurs. Pour ces mêmes utilisateurs, ils n’ont plus qu’un seul badge pour le pointage, l’accès parking, et la circulation de nos locaux de ses locaux.

 

Nous restons au fait de cette technologie sur laquelle nous reviendrons dans ces colonnes.

 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0