Les traumatismes post cambriolage


Un cambriolage, au-delà de la perte de ses objets personnels, du plus précieux au plus ordinaire, peut avoir des répercussions traumatiques importantes sur la victime. Pour passer au-delà de cette épreuve, il est indispensable de comprendre les symptômes post-cambriolage afin de les soigner, mais aussi de savoir comment s’en protéger.

 

Des séquelles  psychologiques sur le long terme

 

Alors qu’un cambriolage a lieu toutes les deux minutes en France (Data gouv. 2017), il est nécessaire de s’en préoccuper et de réagit en se faisant aider. Les séquelles psychologiques peuvent perdurer bien après l’événement, pouvant impacter le quotidien. Selon une étude réalisée par Kantar TNS en 2017, les 2/3 des victimes déclarent avoir ressenti des symptômes d’anxiété (crainte, panique, colère, incrédulité…). Vécu comme une violation de la vie privée, le vol au domicile entraîne souvent une perte du sentiment de sécurité chez soi, en particulier chez les femmes (80% contre 70% des hommes). S’il est traumatisant pour les adultes, un cambriolage l’est également pour les enfants, surtout chez les moins de 12 ans. Ces derniers nourrissent de nombreuses inquiétudes, se souciant exagérément de la sécurité de la maison ou ne voulant plus rester seuls à la maison. 6 victimes sur 10 souffrent même d’un syndrome de stress post-traumatique. Certains sont dans le déni de l’événement, d’autres le revivent à travers des cauchemars ou des flashback, quand d’autres encore souffrent d’hypersensibilité, devenant irritables, colériques ou nerveux. 

 

Comment se remettre d’un cambriolage ?

 

Après un cambriolage, il peut être nécessaire de consulter un psychologue pour réussir à surmonter le choc émotionnel occasionné. Il est également important de s’équiper en installant un système d’alarme performant pour prévenir toute autre tentative. Un réflexe à avoir même s’il l’on n’a pas été cambriolé pour éviter tout risque et vivre en toute sérénité au quotidien. Certaines personnes, à l’instar de Christian, 32 ans, se souvient de cet épisode malheureux : « En rentrant d’un week-end chez mes parents, je découvre la porte de mon studio, au 6ème et dernier étage - ce qui remet en questions cette fausse idée du « j’habite au dernier étage, cela risque pas de m’arriver - , dégondée et posée sur le côté du palier. Je rentre et je constate que tout le mobilier était retourné. Après une vérification minutieuse, je me rends compte que l’on ne m’a rien volé. Je ne disposais d’aucune pièce de valeur. Mais le mal est fait. Je ne veux plus vivre ici, j’ai le sentiment que cela peut de nouveau m’arriver. C'est probablement un peu parano mais je décide de déménager pour laisser derrière moi cet événement. »

 

Comment agir?

 

Agir et non réagir. Anticiper au lieu de réagir avant que le mal soit fait. L'investissement dans un système de sécurité de qualité est une des réponses que Predetec préconise. Dans l'idée d'une plus grande sérénité, même s'il n'empêche pas les cambrioleurs de passer à l'acte, un système de sécurité performant peut les dissuader ou retarder leur action. Quand nous évoquons la qualité, c'est avant tout dans l'optique d'éviter l'écueil d'un produit "trop" bon marché, susceptible de défaillir à tout moment, que ce soit à travers un dispositif détection intrusion, contrôle d'accès ou de télésurveillance. Les certifications Apsad NF 367 et Apsad NF - I82 dont dispose Predetec garantissent également la qualité des processus de mise en place et des prestations délivrées. La certification confirme le professionnalisme de nos équipes et le respect des engagements vis à vis des clients. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0