La Chine dévoile une caméra de vidéosurveillance surpuissante

Cela peut faire froid dans le dos quand on se penche sur l'autorité de l'État en République Populaire de Chine mais la technologie s'avère bluffante. Néanmoins, il y a de quoi se questionner...

 

Dans un article publié la semaine dernière, le journal britannique The Telegraph a révélé la présentation lors de la Foire industrielle internationale chinoise d'une nouvelle caméra de 500 Mpx qui, associée à des algorithmes puissants faisant appel à l'intelligence artificielle, permettrait de distinguer un individu dans une foule de milliers de personnes, dans la rue ou dans des stades.

 

Appellée “super caméra”, elle est le fruit des recherches d'une équipe de l’université Fudan de Shanghai et de l’Institut d’optique de Changchun. D'après ses concepteurs, elle serait capable de “capturer des milliers de visages dans un stade, sans aucune altération, puis de générer des données biométriques dans le cloud pour finalement pouvoir cibler l’un d’entre eux en particulier”.

 

D'après les informations communiquées par The Telegraph, la Chine dispose actuellement d'environ 200 millions de caméras de vidéosurveillance, dont la précision ne serait pas suffisante pour distinguer clairement les individus présents dans une multitude. Dans un premier temps, d’après un correspondant local, cette “super caméra” devrait servir à la défense nationale, l'armée et la sécurité publique. Elle pourrait permettre de “protéger les bases militaires, les bases de lancement de satellites et les frontières nationales pour empêcher les personnes et objets suspects d'entrer ou de sortir”.

 

Mais il est inévitable de se poser la question suivante : la Chine n’a-t-elle pas en tête de développer son arsenal de surveillance déjà conséquent (200 millions de caméras de vidéosurveillance en activité !) pour scruter d’un peu plus près sa population?

 

Nous sommes alertes, dans le cadre de nos activité de sécurité, sur toutes les questions d’innovations produit mais, Predetec, en tant qu’acteur responsable, nous pouvons très légitimement nous interroger sur une utilisation à mauvais escient de cette technologie.

 

 

À suivre, la Chine risque de nous surprendre encore longtemps sur ces sujets.

 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0