La Chine avance sur l'identification à la démarche


Huang Yongzhen, le PDG de Watrix, l’entreprise qui développe le système de reconnaissance de démarche, explique que cette technologie est capable d’identifier les passants jusqu’à 50 mètres de distance, même s’ils ont le dos tourné ou le visage caché. "Il n’y a pas besoin de la coopération des gens pour établir leur identité, a déclaré Huang Yongzhen à l’AP (Associated Press). On ne peut pas fausser les résultats de l’analyse de démarche, ni en boîtant ni en marchant les pieds en canard ni même en se penchant en avant, car nous analysons les caractéristiques du corps entier."

 

Pour développer et commercialiser sa technologie de surveillance, la société Watrix a levé plus de 100 millions de yuans (12,6 millions d’euros). Le logiciel n’est toutefois pas encore capable d’identifier les gens en temps réel. Il faut compter environ dix minutes pour effectuer une recherche sur une heure de vidéo.

 

Le taux de précision de la reconnaissance de démarche serait de 94 % selon le PDG de Watrix. Un taux qui pourrait être amélioré en couplant cette nouvelle technologie à la reconnaissance faciale. Mark Nixon, spécialiste de ces processus d’identification à l’Université de Southampton, au Royaume-Uni, l’affirme : « Nous pensons que vous êtes unique dans votre façon de marcher. »

 

Il paraît encore impensable d'imaginer ces dispositifs de vidéosurveillance s'installer dans nos rues françaises mais le débat est lancé... À l'heure où l'on discute de la préservation des données personnelles sur Internet, les chinois ne tardent pas à innover dans leur sécurité en utilisant toute la technologie à disposition. Mais quelles sont les limites? Un autre débat...

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0