La Chine va toujours plus loin dans la vidéosurveillance


  

Peu rigoureuse sur les questions du respect de la vie privée de sa population, la Chine va toujours plus loin dans le développement de nouvelles technologies de vidéosurveillance qui, chez nous en France, peuvent rencontrer de vives réactions. 

 

Cette Chine "big bortherisée" a lancé un concept de surveillance à… l’intérieur de salles de classe. En effet, un lycée de la ville de Hangzhou, à l'est du pays, a  installé des caméras de vidéosurveillance équipées d'un système de reconnaissance faciale pour surveiller si les étudiants sont attentifs. Ce «programme test» a pour objectif d'analyser l'attitude et les expressions des visages des élèves et de déterminer en temps réel leur niveau d'implication et leur état émotionnel (bonheur, peur, dégoût, surprise ou colère), précise le Global Times, un quotidien proche du Parti communiste chinois (PCC).

 

Les premières réactions des élèves s'avèrent, d'après les médias chinois, très positives (on les imagine mal critiquer ce système dans lequel ils doivent suivre le "guide" et ne pas le remettre en question) alors qu'un autre son de cloche émane des réseaux sociaux du pays, notamment sur Weibo...

 

Le reportage vidéo du Figaro :

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0