Y'a-t-il un phénomène #balancetonvoleur?

Et si la tendance actuelle du "balance ton..." allait se répandre sur les réseaux sociaux et dans les vitrines des points de vente. Avec comme principal témoin la caméra de vidéosurveillance, le phénomène du "doxxing" nous vient tout droit des États-Unis et sa pratique, très controversée, consiste à rendre publiques photos ou vidéos d’un individu ayant commis des faits répréhensibles, et que l’on cherche à identifier, pour dans certains cas lui nuire.

 

Alors, #balancetonvoleur ou pas? 

 

Déjà, il faut savoir que juridiquement cette pratique est interdite par la loi : "Tout magasin a le droit aujourd’hui d’installer un système de vidéosurveillance pour se protéger. Pour autant, il ne peut pas afficher les photos de voleurs dans sa vitrine, aux yeux de tous."

 

Aussi, ces images de vidéosurveillance ne s'avère pas réellement utile pour les forces de l'ordre. Dans de rares cas, comme pour ces boulangers d’Homécourt (Meurthe-et-Moselle) et Cannes (Alpes-Maritimes), jeter l’opprobre sur le voleur en diffusant son image a permis de le confondre. Mais le plus souvent, l’opération s’avère contre-productive. En Seine-et-Marne, dans le cas d’Eric, les gendarmes en charge de l’enquête ont rapidement fait savoir que la publication de la vidéo ne leur serait d’aucune utilité.La pratique du doxxing, estime un autre militaire, a « peu de chances » d’aboutir au recueil d’informations fiables de la part d’internautes qui auraient reconnu la personne recherchée. Et elle peut être préjudiciable à celui qui y recourt. « Quand on publie votre photo sur les réseaux sociaux sans votre autorisation, c’est une infraction», rappelle ce même enquêteur.

 

Le Doxxing, une pratique complètement illégale

 

Enfin, imaginons que l'usage des ces images de vidéosurveillance par les commerçants se répandent pour dénoncer un individu suspecté de larcin. Quelle drôle de société, n'est-ce pas? Délation, loi du Talion, atteinte à la vie privée... Le risque de dérive, de la négation de la présomption d’innocence à l’erreur sur la personne, est donc avéré. Ce n’est pas pour rien que doxxing reste totalement illégal.

 

Allons plus loin avec une vidéo du site Leparisien.fr à découvrir ci-dessous : 

 


Écrire commentaire

Commentaires: 0